L’Équilibre Délicat entre Études, Travail et Passion : Le Parcours de « Simon Pierre Lamou »

  • Accueil
  • LHK Jeunesse
  • L’Équilibre Délicat entre Études, Travail et Passion : Le Parcours de « Simon Pierre Lamou »

« Mon conseil aux autres étudiants, c’est de se remettre en question continuellement. Cela vous permet de connaître vos limites et de chercher à les repousser. Je pense que la formation est la seule chose qui nous offre une opportunité sans complaisance et de nous y maintenir. »

Simon Pierre Lamou nourrit un grand amour pour les mines. Il a passé son enfance dans la préfecture de Kindia, plus précisément dans le quartier de Yabara. Kindia, ville des agrumes, il a grandi aux côtés de ses parents, y a fait ses études primaires et secondaires, puis a été orienté à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia en 2019, en droit, où il a obtenu sa licence en « Droit privé ».

Actuellement juriste de formation, auditeur en Master de droit minier et chroniqueur chez Djoma Group Média, pour lui, les études supérieures traduisent son envie de se former et de continuer à apprendre. Son choix pour les mines est motivé d’une part par la disponibilité des ressources minières exploitables en Guinée, et d’autre part par la recherche d’une qualification pour travailler dans le secteur minier. Il dit : « J’ai un programme actuel qui couvre pratiquement toute la semaine, du lundi au vendredi. Je profite généralement du week-end pour récupérer, me reposer et faire d’autres choses. Mon premier défi est de concilier travail et études tout en restant constant. L’autre défi pour lever le voile est d’assumer d’autres obligations, car je ne vis pas en famille. »

 

 

Pour mettre en pratique ses connaissances acquises à l’université dans sa future carrière, Simon Pierre envisage de matérialiser ses connaissances dans une profession juridique, avec une priorité pour le secteur minier. « Pour m’instruire à travers internet, je vais souvent sur les moteurs de recherche et des plateformes où l’on traite des minéraux extractifs ou du droit en général. À l’université, je vais à la bibliothèque régulièrement, car il n’y a pas assez de livres en rapport avec le droit minier. En revanche, la projection des cours et l’aménagement des salles de classe favorisent une bonne assimilation des cours. »

Aujourd’hui, Simon Pierre désire ardemment terminer ses études afin d’exercer une profession juridique.

Jeanne d’Arc LAMAH
Pour LHK Group Jeunesse

Laisser un Commentaire